Agence locale spécialiste du voyage au Tibet

Système d'irrigation de Dujiangyan

Note donnée par Atoutibet : 1110,5 (À quoi correspond cette note ?)

Prix de la visite : 90 CNY

Quelques photos

Photo 1Photo 2Photo 3Photo 4Photo 5Photo 6

Description

Dujiangyan (都江堰) littéralement « barrage du fleuve de la métropole », est une ville de la province du Sichuan, située non loin de Chengdu. Cette ville est renommée pour son système d'irrigation, conçu au IIIème siècle avant J.C. pour éviter les inondations provoquées par la rivière Min et irriguer la plaine de Chengdu. Ce système fonctionne sans interruption depuis sa création et a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en 2000.

Le système d'irrigation a été pensé par Li Bing, le magistrat du royaume de Chu sous la dynastie Qin et par son fils, Er Lang. Alors que les premiers travaux ont commencé en 256 avant J.C, ils furent agrandis en 141 avant J.C par Wen Weng puis successivement étendus dans la région. Ils furent perfectionnés, endommagés par les nombreuses guerres entre le VII ème et le XX ème siècle, réparés et modernisés, jusqu'à aujourd’hui.

Ce système est une réussite totale en terme de conservation de l'eau qui prend en compte de nombreux facteurs comme la géomorphologie et la topographie de la région, la nappe et le débit de la rivière Minjiang. Le principe de base est celui de la dérivation de l'eau et de l'endiguement intégré, il s'agit donc d'un système sans barrages-réservoirs, ce qui fait en toute sa particularité. La réussite de cette invention est le fait qu’elle fonctionne depuis plus de 2250 ans, sans avoir endommagé l’équilibre écologique et en restant efficace.

Grâce à une série de barrages mobiles, une partie des eaux de la rivière Min est dérivée vers un canal qui les conduit vers la plaine de Chengdu. Pour construire ce canal, il a fallu percer la montagne, ce qui est un exploit compte tenu des moyens disponibles à l'époque. Pour se faire, de nombreuses techniques ont été élaboré comme le chauffage et le refroidissement répétés de la roche qui permettait de la fracturer et de faciliter le travail. Pour éviter l'accumulation de limon dans le système d'irrigation, une digue a été construite au centre de la rivière. La base de celle-ci fut réalisée avec des bambous.

Localisation